Accueil
Sécurité et signalétique
Ralentisseur de vitesse
Gendarmes couchés

Gendarmes couchés

Découvrez l'univers des gendarmes couchés, ces ralentisseurs routiers essentiels pour contrôler la vitesse des véhicules. Vous comprendrez leur origine, leurs synonymes comme le "dos d'âne" ou le "coussin berlinois", et leur réglementation. Vous découvrirez également leurs différentes dimensions, leur hauteur et leur utilité sur divers types de voies. Un focus sera fait sur leur impact dans la prévention des accidents.
Classer par
Afficher 
5 produits  
Affichage mosaique Vue grille
Affichage liste Vue liste
En stock
Ralentisseur de vitesse 50 mm pour voie privée
à partir de
14,00 € HT
16,80 € TTC
En stock
Ralentisseur de vitesse 70 mm pour voie privée
à partir de
20,00 € HT
24,00 € TTC
Stock partiel
Ralentisseur de vitesse modulable en caoutchouc
à partir de
45,00 € HT
54,00 € TTC
En stock
Ralentisseur de vitesse monobloc
à partir de
35,00 € HT
42,00 € TTC
Coussin de ralentissement en caoutchouc
à partir de
81,00 € HT
97,20 € TTC

Comprendre le ralentisseur "gendarme couché"

Origine du terme : pourquoi l'appelle-t-on gendarme couché ?

L'expression "gendarme couché" pour désigner un ralentisseur est typiquement française et tire son origine d'une métaphore humoristique. Les ralentisseurs sont des obstacles physiques placés sur la route pour obliger les conducteurs à réduire leur vitesse, de manière similaire à l'action d'un gendarme qui régulerait la circulation. L'appellation "couché" vient du fait que l'obstacle est plat et étendu sur la chaussée, à l'opposé d'un gendarme debout.

Cette expression illustre donc l'idée d'un gendarme allongé sur la route, agissant toujours en régulateur de la vitesse, mais de façon passive.

Le ralentisseur "gendarme couché" est conçu pour sécuriser les zones où les vitesses élevées peuvent être particulièrement dangereuses. Il est caractérisé par un plateau surélevé, généralement en asphalte, qui force les conducteurs à ralentir pour éviter les désagréments causés par une traversée à vitesse élevée. Sa présence est souvent signalée par des panneaux spécifiques et un marquage au sol.

Les dimensions de ces ralentisseurs varient mais restent dans des normes spécifiques pour assurer une efficacité maximale sans risquer de dommages aux véhicules qui respectent la vitesse conseillée. Ils sont principalement utilisés dans les zones résidentielles, près des écoles ou des hôpitaux, où la sécurité des piétons est primordiale. Leur installation doit être précédée d'une étude de trafic pour déterminer les emplacements les plus stratégiques.

Les différents types de ralentisseurs

Dans l'univers varié des ralentisseurs, plusieurs modèles coexistent pour répondre aux spécificités des différentes zones de circulation. Chacun possède des caractéristiques distinctes, adaptées à l'environnement où ils sont installés.

Chaque type de ralentisseur est conçu pour optimiser la sécurité tout en minimisant l'impact sur le flux de circulation normal, adaptant sa présence aux exigences spécifiques du lieu d'installation.

Le gendarme couché et le dos d'âne

Le gendarme couché et le dos d'âne sont deux termes souvent utilisés de manière interchangeable pour désigner un type spécifique de ralentisseur. Si leur objectif principal est identique : réduire la vitesse des véhicules pour améliorer la sécurité routière, leur conception présente des caractéristiques similaires, à savoir une élévation de la chaussée qui ralentit les véhicules.

Ces ralentisseurs sont particulièrement visibles et efficaces dans les zones où la protection des piétons est cruciale, telles que les écoles, les hôpitaux et les quartiers résidentiels. Un aspect notable du gendarme couché est son installation systématique avec une signalisation adéquate pour prévenir les conducteurs de son approche imminente. Cette signalisation inclut souvent des marques au sol et des panneaux spécifiques.

Parfaitement intégrés dans l'environnement urbain, ces dispositifs sont conçus pour être franchis à une vitesse réduite. Leur efficacité est maximisée par une hauteur standard qui doit respecter les normes réglementaires pour éviter des dommages aux véhicules qui les franchissent correctement. En général, la hauteur ne dépasse pas 10 cm, offrant ainsi un compromis entre sécurité et confort lors du passage.

En résumé, bien que le terme "dos d'âne" puisse parfois prêter à confusion avec d'autres formes de ralentisseurs, dans le contexte des "gendarmes couchés", il désigne une méthode éprouvée et réglementée de modération de la vitesse automobile, essentielle pour la sécurité des zones sensibles.

Le coussin berlinois

Le coussin berlinois est spécifiquement conçu pour les zones urbaines où la circulation de véhicules d'urgence est fréquente. Sa structure permet une traversée rapide des véhicules de secours grâce à une largeur adaptée qui épargne les côtés de la chaussée. Ce type de ralentisseur est avantageux car il ne couvre que la partie centrale de la voie, permettant ainsi aux véhicules plus larges de le contourner sans ralentir outre mesure.

Son installation est généralement réalisée en matériaux durables comme le caoutchouc ou le béton, assurant ainsi une longévité et une résistance aux diverses conditions climatiques. Les dimensions du coussin berlinois varient, mais il maintient une hauteur qui ne dépasse généralement pas quelques centimètres, minimisant l'impact sur les véhicules légers tout en restant efficace pour ralentir la vitesse.

Les coussins berlinois sont aussi réputés pour leur capacité à maintenir un flux de trafic régulier sans créer de grands ralentissements, ce qui les rend particulièrement adaptés aux rues où le trafic de transit est constant mais doit être modéré pour des raisons de sécurité. Ils sont souvent placés à proximité des écoles, des hôpitaux et dans les quartiers résidentiels, où la sécurité des piétons est une priorité.

Autres types de ralentisseurs

Au-delà des modèles classiques comme le gendarme couché ou le coussin berlinois, d'autres types de ralentisseurs méritent attention pour leur utilité spécifique dans la gestion du trafic. Les ralentisseurs modulaires sont particulièrement appréciés dans les zones industrielles ou lors de manifestations temporaires. Leur conception permet une installation et un démontage rapide, offrant ainsi une solution flexible et efficace pour modérer la vitesse selon les besoins évolutifs d'un site.

Une autre variante intéressante est le plateau surélevé, souvent utilisé aux intersections ou près des passages piétons pour maximiser la visibilité et la sécurité. Contrairement aux coussins berlinois, ces plateaux couvrent toute la largeur de la voie et offrent une zone de ralentissement plus longue, ce qui est idéal dans les zones à forte cohabitation entre véhicules et piétons.

Ces dispositifs sont conçus pour s'intégrer harmonieusement dans l'environnement urbain tout en remplissant leur rôle crucial de sécurisation des zones à risque. Leur efficacité dépend notamment de leur visibilité et de leur intégration correcte dans le paysage routier, souvent renforcée par une signalisation adéquate.

La réglementation autour des gendarmes couchés

Les réglementations concernant les gendarmes couchés sont strictes et visent à garantir la sécurité tout en minimisant les nuisances pour les usagers de la route. En France, la mise en place de ces dispositifs est encadrée par le décret n° 94-447 du 27 mai 1994 et la norme NF P 98-300. Ces textes définissent les critères de dimension, de signalisation et d’emplacement des ralentisseurs pour qu'ils soient à la fois efficaces et sûrs.

Les principaux points de cette réglementation incluent :

Ces normes sont appliquées pour s'assurer que les ralentisseurs ne causent pas de dommages aux véhicules et ne deviennent pas une source de danger supplémentaire, en particulier pour les motocyclistes et les cyclistes. L'installation de ces dispositifs doit également être précédée d’une étude pour évaluer leur nécessité et leur efficacité potentielle au regard des conditions de circulation locales.

Les normes à respecter

Les normes de conception et d'installation des gendarmes couchés sont cruciales pour assurer non seulement leur efficacité mais également la sécurité des usagers de la route. Celles-ci sont régies par des directives précises, notamment le décret n° 94-447 du 27 mai 1994 et la norme NF P 98-300 en France, qui encadrent les caractéristiques techniques telles que la hauteur maximale autorisée et les dimensions adéquates.

La hauteur des gendarmes couchés ne doit pas excéder 10 cm pour limiter l'impact sur les véhicules et prévenir les dommages potentiels, notamment pour les suspensions ou les bas de caisse. Concernant leur longueur, elle est souvent définie pour permettre une décélération progressive sans provoquer de chocs trop abrupts.

L'emplacement des gendarmes couchés doit également répondre à des critères stricts. Ils ne peuvent être placés que dans des zones où la vitesse maximale ne dépasse pas 30 km/h. La visibilité doit être claire avec une signalisation appropriée avant et après le ralentisseur pour informer les conducteurs de leur présence imminente.

L'implantation de ces dispositifs doit être précédée d'une étude de trafic détaillée pour évaluer leur pertinence et leur efficacité dans les zones ciblées. Cette démarche permet de confirmer que l'installation des gendarmes couchés est bien la solution optimale pour réduire la vitesse et augmenter la sécurité, sans entraver inutilement la circulation ou créer des désagréments excessifs pour les résidents et les conducteurs.

Respecter ces normes est essentiel pour que les gendarmes couchés remplissent leur rôle sans devenir des obstacles dangereux ou des sources de litiges potentiels entre les autorités locales et les usagers de la route.

La hauteur et les dimensions

Les gendarmes couchés, régis par des normes précises, doivent présenter une hauteur maximale de 10 cm. Cette limitation vise à réduire les risques de dommages aux véhicules tout en assurant une décélération efficace. La longueur de ces dispositifs peut varier, mais elle est généralement établie autour de 4 mètres pour permettre une transition douce pour les véhicules ralentissant.

Concernant les dimensions, les types de ralentisseurs comme le coussin berlinois et les modèles modulaires peuvent différer légèrement en termes de largeur et de configuration, s'adaptant ainsi aux spécificités des différentes voies publiques. Par exemple, le coussin berlinois est souvent utilisé dans les zones urbaines en raison de sa capacité à ralentir le trafic tout en permettant le passage non entravé des véhicules d'urgence.

L'installation de ces dispositifs doit également prendre en compte l'espace disponible sur la chaussée et les besoins spécifiques en matière de sécurité routière, tout en respectant les directives de placement qui préconisent une signalisation claire et une visibilité optimale pour les conducteurs. Ces critères garantissent non seulement l'efficacité des gendarmes couchés mais aussi leur acceptation par la communauté locale, en minimisant l'impact sur le quotidien des usagers de la route.

Les accidents liés aux gendarmes couchés

Les accidents liés aux gendarmes couchés peuvent survenir lorsque ces dispositifs ne sont pas correctement signalés ou conçus selon les normes. Des études montrent que, bien que leur but soit de réduire les accidents en diminuant la vitesse des véhicules, leur présence peut parfois provoquer des incidents, notamment pour les motocyclistes ou les véhicules à suspension basse.

Les risques d'accidents augmentent particulièrement la nuit ou par mauvaises conditions météorologiques, lorsque la visibilité des ralentisseurs est réduite. Il est donc crucial que leur emplacement soit non seulement stratégique mais aussi clairement signalé par des marquages au sol lumineux ou des panneaux avertisseurs.

De plus, les véhicules lourds comme les camions ou les bus peuvent subir des dommages significatifs en traversant ces ralentisseurs à une vitesse inappropriée, ce qui soulève des questions sur l'adaptabilité de ces structures aux différents types de véhicules. En réponse à ces problématiques, certaines municipalités optent pour des alternatives comme le coussin berlinois, qui minimise l'impact sur les véhicules lourds et les services d'urgence, tout en ralentissant efficacement le trafic.

Il est essentiel que la conception et l'implantation des gendarmes couchés suivent des études précises de trafic pour adapter leur utilisation à l'environnement local et éviter ainsi les conséquences négatives sur la sécurité routière.

Les synonymes du terme "gendarme couché"

Le terme "gendarme couché" est couramment utilisé en France pour désigner un type de ralentisseur routier. Cependant, plusieurs autres appellations sont répandues pour parler de cet équipement de sécurité essentiel. Parmi les plus connus, on retrouve le dos d'âne, expression imagée qui évoque la forme bombée de l'obstacle. Le casse-vitesse est un autre synonyme fréquemment utilisé, qui met l'accent sur la fonction principale de l'appareil : réduire la vitesse des véhicules.

Le ralentisseur est un terme plus technique, souvent employé dans les documents réglementaires ou les discussions techniques. En région parisienne et dans certaines autres parties de la France, on entend parfois parler de trapézoïdale ou de plateau ralentisseur, des variantes qui désignent des formes spécifiques de ces dispositifs selon leur conception.

Chaque appellation reflète une facette de l'usage ou de la forme de ces dispositifs, soulignant leur importance dans la sécurité routière et leur intégration dans l'environnement urbain ou rural. Ces termes variés enrichissent le vocabulaire lié à la régulation de la vitesse sur nos routes.

Dos d'âne, coussin berlinois et autres appellations

Lorsqu'on parle de dos d'âne et de coussin berlinois, on évoque deux types de ralentisseurs routiers qui, bien que similaires dans leur objectif de modération de la vitesse, diffèrent dans leur conception et leur application. Le terme dos d'âne est souvent utilisé pour décrire une surélévation plus large de la chaussée, s'étendant d'un bord à l'autre de la voie. Ces ralentisseurs sont fréquemment rencontrés dans des zones résidentielles ou près des établissements scolaires.

Le coussin berlinois, en revanche, est généralement plus petit et ne couvre que la partie centrale de la voie. Cette configuration est particulièrement adaptée pour les artères où circulent des bus et des véhicules d'urgence, car elle permet à ces derniers de passer sans ralentir excessivement.

Il existe aussi des variations régionales et des appellations moins courantes telles que le ralentisseur trapezoïdal, conçu avec des inclinaisons douces pour une traversée plus aisée des deux-roues. Ces différents modèles illustrent la diversité des solutions adoptées pour répondre aux besoins spécifiques de chaque environnement urbain ou rural, tout en assurant la sécurité des usagers de la route.

Avantages et inconvénients pour les usagers de la route

Les gendarmes couchés, bien qu’efficaces pour réduire la vitesse, présentent certains avantages et inconvénients pour les usagers de la route. Parmi les avantages, la diminution de la vitesse contribue significativement à la sécurité des zones à risque élevé, comme celles fréquentées par les piétons ou à proximité des écoles. Cela réduit les risques d'accidents graves et améliore la tranquillité des quartiers résidentiels.

Cependant, les inconvénients ne sont pas négligeables. Les véhicules, en particulier ceux à suspension basse ou les motos, peuvent subir des dommages si les ralentisseurs sont franchis à une vitesse inappropriée. De plus, le bruit généré par le freinage et l’accélération des véhicules peut être une source de nuisance pour les riverains, particulièrement la nuit. Les véhicules d'urgence, tels que les ambulances ou les camions de pompiers, peuvent également être impactés négativement, leur passage rapide étant entravé dans des situations critiques.

Les dimensions et l'emplacement des gendarmes couchés sont donc cruciaux pour maximiser leur efficacité tout en minimisant les désagréments pour tous. Une conception et une mise en œuvre réfléchies, respectant les normes en vigueur, sont essentielles pour équilibrer les besoins de sécurité avec le confort des usagers de la route.

0
Derniers produits consultés
0
Comparer les produits
Haut de page Haut de page