AccueilGuides et conseils › Comment entretenir un marquage au sol ?

Comment entretenir un marquage au sol ?

Publié le 21/09/2020  •  Charles Ternois
Commentaires du post Laisser un commentaire

Réfection du marquage au sol peinture

Le choix initial d'un produit de marquage doit être fait en fonction des besoins (marquage économique, marquage durable, facilité d'application...), du lieu d'utilisation (routes, parking, voies à fort trafic...) mais aussi de la politique d'entretien de celui-ci. Les marquages au sol ne sont pas éternels, il est donc nécessaire de les refaire régulièrement.

Commandez vos produits de marquage

L'usure du marquage au sol

Les principales causes d'usure des marquages au sol routiers et urbains sont :

  • L'intensité du trafic routier et le type de véhicules circulant (légers ou poids lourds).
  • Les contraintes météorologiques : pluies, gel, neige...
  • La détérioration du support enrobé.
  • Les interventions hivernales sur la chaussée : déneigement, salage...
  • Les zones intenses de ripage ou de circulation transversale.
  • Une mauvaise application du produit initial (application sur sol humide ou non dépoussiéré, produit inadapté au trafic routier...).
La durée de vie réelle d'un produit de marquage varie considérablement en fonction du type de produit utilisé et de son lieu d'application.

La certification NF délivrée par l'ASCQUER spécifie la durée de vie fonctionnelle d'un produit de marquage, exprimée en nombre de passages de roues des véhicules. Cette certification comporte plusieurs classes de 50 000 passages de roues (classe P1) à 2 000 000 de passages de roues (classe P6). Le minimum exigé sur les routes en France est la classe P1.

Pour un marquage durable, il convient de s'orienter vers des produits à film épais comme les enduits à chaud, les enduits à froid, les résines thermocollantes ou les bandes collées à froid (souvent adhésives).

Ces marquages atteignent le niveau maxi de certification P5 (1 000 000 de passages de roues) ou P6 (2 000 000 de passages de roues), comme la plupart des peintures à vrai dire, mais dans la pratique ils auront une durée de vie bien supérieure du fait de l'épaisseur plus importante du produit (environ 2 mm). Il n'est pas rare d'avoir avec ces marquages une durée de vie produit de 5 à 10 ans.

Epaisseur du marquage au sol

L'adhérence et le niveau de rétroreflexion sont également des facteurs à vérifier pour juger de la qualité d'un marquage.
Un produit de marquage au sol qui aurait perdu son adhérence minimum ou sa rétroréflexion, si celle-ci est obligatoire, doit faire l'objet de l'application d'une nouvelle couche.
Pour information : l'épaisseur du marquage au sol, la blancheur, le niveau de rétroreflexion et l'adhérence peuvent être mesurés à l'aide d'appareils de mesure routiers spécifiques.

La compatibilité des produits de marquage entre-eux

En général, il est préférable d'entretenir un marquage au sol en utilisant le même type de produits : l'entretien des produits à froid (peintures et enduits à froid) par des produits à froid et l'entretien des produits à chaud par des produits à chaud pour éviter les risques de dilatation des produits.

Le tableau ci-après, à utiliser avec discernement, récapitule les compatibilités entre les produits de marquage.

Tableau de compatibilité entre les produits de marquage

Remarques importantes concernant les produits à appliquer sous certaines conditions :
  • Une peinture solvantée (nouvelle couche) sur un enduit à chaud (ancien support) : risque de fissurations du film de peinture, application possible à condition que l'ancien marquage soit très usé, avec un test à réaliser au préalable.

  • Une peinture solvantée (nouvelle couche) sur une bande thermocollante (ancien support) : il est conseillé de faire un essai au préalable pour éviter le risque de dégradation de la bande.

  • Un enduit à chaud (nouvelle couche) sur une peinture solvantée (ancien support) : risque de problème d'adhésion, il est vivement recommandé d'utiliser un primaire d'accrochage avant l'application de la nouvelle couche.

  • Une bande thermocollante ou collée à froid (nouvelle couche) sur une peinture solvantée (ancien support) : risque de problème d'adhésion, il est vivement recommandé d'utiliser un primaire d'accrochage avant l'application de la nouvelle couche.

  • Une bande thermocollante (nouvelle couche) sur une ancienne bande thermocollante (ancien support) : risque de problème d'adhésion ou de surépaisseur trop importante, il est conseillé de faire un test au préalable.

  • Une bande collée à froid (nouvelle couche) sur une ancienne bande collée à froid (ancien support) : risque de problème d'adhésion ou de surépaisseur trop importante, il est conseillé de faire un test au préalable.

Comment repasser une ligne ?

Toutes les techniques d'application habituelles sont utilisées pour la réfection des marquages au sol.

  • Application au rouleau ou à la brosse pour les petits travaux de peinture.
  • Utilisation d'un appareil de traçage airless pour l'application des peintures solvantées, des peintures à l'eau et des peintures réactives (avec dans ce cas un équipement spécial pour l'injection des billes de verre).
  • Utilisation d'un appareil de traçage thermoplastique pour l'application des enduits à chaud.
  • Utilisation d'un chalumeau pour l'application des bandes thermocollantes.
  • Application manuelle pour les bandes préfabriquées collées à froid ou à l'aide d'une machine d'application de bandes pour les grands linéaires.
Il est très important de bien préparer le support avant d'appliquer la nouvelle couche :
  • Balayer, nettoyer ou souffler le sol pour retirer les feuilles, la poussière et les saletés.
  • Réparer l'enrobé si présence de petites fissures ou de nids de poule.
  • Appliquer un primaire d'accrochage le cas échéant.
  • Appliquer le nouveau produit de marquage par temps sec. Il est quelque fois utile de contrôler également la température du sol et le taux d'hygrométrie avant l'application de certains produits.
  • Dans certains cas où le marquage au sol est très dégradé, il peut être nécessaire d'effacer complétement la ligne à l'aide d'une fraiseuse de sol.
Pour repeindre une ligne, il suffit en règle général d'aligner le guide (ou le pointeur) de l'appareil de traçage sur le bord de la ligne existante pour rester bien droit. Cependant pour les marquages usés ou presque effacés, il est quelquefois nécessaire de retracer un filet de prémarquage à la peinture ou à la craie pour être sûr d'avoir un point de repère droit et visible pour l'alignement du pistolet de traçage.

Comment choisir et appliquer un primaire d'accrochage ?

Les primaires d'accochage sont quelquefois nécessaires avant l'application d'une nouvelle couche sur un marquage existant pour garantir une meilleure accroche sur le support.
Dans la cas de l'application d'une peinture ou d'un enduit sur un enduit à chaud existant ou sur une résine thermoplastique, il est fortement conseillé d'appliquer un primaire d'accrochage.

Ces produits sont le plus souvent sous forme liquide incolore, monocomposants ou bi-composants.
Ces produits sont appliqués à l'aide :

  • d'une brosse ou d'un rouleau pour les petites distances,
  • d'un pulvérisateur à pompe manuelle,
  • d'un appareil de pulvérisation avec une cuve sous pression pour les grandes surfaces.

Application des primaires d'accrochage

Catégorie du post Guides et conseils
Partager   Twitter  Facebook  Linkedin  Email
Laisser un commentaire
Nom *
Prénom *
E-mail * (non publié sur le site)
Commentaire *
   * Information obligatoire
Vos données personnelles sont destinées uniquement à la société Virages pour la prise en compte de votre demande. Selon la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression de vos données en nous écrivant à info@virages.com.
Ces produits peuvent vous intéresser
Ces articles peuvent vous intéresser