AccueilGuides et conseils › Comment faire un balisage de chantier ?

Comment faire un balisage de chantier ?

Publié le 23/10/2020  •  Perrine Louette
Commentaires du postPosez votre question

chantier routier avec balise K5c

Parce qu'un chantier engendre souvent des modifications sur la chaussée, une perception différente, des changements pour la circulation des véhicules (limitation de vitesse), il faut qu'il soit signalé correctement pour une visibilité et une sécurité optimale pour tous.
Pour baliser au mieux un chantier fixe, il existe de nombreuses solutions. La réglementation impose une signalisation adaptée, en cohérence avec l'environnement, crédible et visible.

Achetez votre équipement de balisage chantier
Pour rappel :

Un chantier fixe est un chantier qui ne subit aucun déplacement pendant une demi-journée.
Un chantier mobile est caractérisé par une progression continue à une vitesse pouvant varier de l'ordre de quelques centaines de mètres à plusieurs dizaines de kilomètres à l'heure.

Les panneaux temporaires

Pour signaler un chantier il existe une gamme complète de panneaux de signalisation temporaire. De couleur rouge et jaune, ils sont utilisés pour indiquer toute sorte de chantiers ou zone en travaux.
Ils sont certifiés NF pour une utilisation sur la voie publique.
Tous les signaux temporaires sont obligatoirement de classe T1 (efficacité jusqu'à 80 mètres) ou T2 (visibilité jusqu'à 250 mètres) en fonction du type de route : routes à chaussées séparées ou routes bidirectionnelles pour garantir une visibilité optimale de jour comme de nuit.

On distingue plusieurs gammes de panneaux :

  • Les panneaux de danger temporaire type AK (en acier ou en plastique).
  • Les panneaux de prescription temporaire.
  • Les panneaux d'indication temporaire.
  • Les panneaux fin de chantier type K2.
  • Les panneaux de signalisation de chantier type KC1.
  • Les panneaux de déviation temporaire type KD.

En fonction d'où se situe le chantier (en agglomération, sur autoroutes, etc), l'implantation et la distance entre les panneaux de signalisation temporaire seront différentes. Cela permet une meilleure visibilité de la zone en travaux et de prévenir les usagers de la route du potentiel danger ou des ralentissements possibles tout en prenant en compte leur vitesse de circulation.

implantation des panneaux temporaires

Les cônes de signalisation K5a

Les plots de chantier sont des signaux de position utilisés pour délimiter le chantier en amont.
Ils permettent de visualiser les zones en travaux ou les zones à ne pas franchir. Ils sont implantés pour baliser la trajectoire à suivre et délimiter les voies de circulation.
Les cônes de signalisation de chantier sont orange et blanc et pour une visibilité augmentée, ils possèdent des bandes rétroréfléchissantes.

chantier fixe avec implantation de plots de chantier

Les rubans de signalisation et les chaînes de signalisation

Pour renforcer la sécurité de certains chantiers ou zones temporairement inaccessibles au public, les rubans de signalisation type rubalise sont très pratiques. Facile à utiliser et à mettre en place, il existe des rubans de signalisation avec message, des rubalises à hachures rouge et blanche, rubalise sur enrouleur ...
Réalisés en polyéthylène, les rubans de chantier sont solides, résistants à la tension et peuvent être utilisés en intérieur ou en extérieur.

Ruban de chantier rubalise

Les séparateurs de voies K16

Lors de travaux de longue durée et notamment pour interdire l'accès à une route en travaux, la pose des séparateurs de voies permet d'empêcher toute personne de circuler sur les voies.
L'alternance des deux couleurs rouge et blanc renforce la visibilité de la zone en travaux sur la route.
Selon la zone à baliser il existe des séparateurs de voies lestables à l'eau ou avec du sable, empilables, pliables ou encore autolestés qui permettront de gagner en place pour le transport, en temps pour la facilité de mise en oeuvre...

Séparateur de voies K16

Les balises d'alignement K5c

En plastique renforcé, les balises K5c sont rouges et blanches et sont facilement repérables sur la route compte tenu de leur hauteur et de leur forme en pales.
Ces balises routières sont utilisées dans plusieurs cas :

  • Pour signaler un basculement de circulation.
  • Pour signaler la fermeture d'une voie sur route à chaussée séparée.
  • Lors de travaux sur les accôtements de la chaussée.
  • Pour matérialiser un axe central sur une route sans marquage.
  • Pour signaler un danger sur la chaussée ou l'accotement.
  • Pour baliser un chantier sur route bidirectionnelle.
  • Pour toute modification des plans de circulation habituelle.

La balise K5c se fixe sur un socle en caoutchouc, elle ainsi résistante aux aléas météorologiques ou au trafic intense.

chantier fixe avec balisage

Les filets et grillages de balisage de zone de chantier

Pour un balisage de chantier on peut également avoir recours à des grillages et des filets de balisage. Ces équipements de signalisation de chantier haute visibilité sont généralement réalisés en plastique et sont très résistants à la traction et aux UV.
Ils sont faciles à mettre en place et s'utilisent avec des fiches de chantier ou piquet pour un balisage rapide et économique.

Les barrières de sécurité

Les barrières de chantier permettent de délimiter des zones interdites d'accès, ou des cheminements autorisés pour les piétons, de sécuriser des travaux en cours, d'empêcher les véhicules de franchir une voie.
Il existe une gamme large avec une multitude de barrières de sécurité selon les besoins du chantier : barrière fixe, barrière extensible, barrière avec lisse ou encore barrière pliable...

Les piquets de chantier K5b

Pour baliser les chantiers sur accotement, il peut être utile d'implanter des piquets de chantier de type K5b. Ces petits piquets rouge et blanc, simple ou double face, signalent un obstacle, un danger. Ils se fixent directement dans le sol pour délimiter rapidement un chantier.

La signalisation lumineuse de chantier

Un chantier doit constamment rester visible pour la sécurité de tous. Prévoir des équipements lumineux est donc indispensable lors de l'implantation du chantier.
Pour rendre lumineux et visible un chantier de jour comme de nuit, il existe plusieurs solutions en fonction du type de chantier :

  • Les feux de chantier : il s'agit le plus souvent d'optique rond ou de barres lumineuses, ils se fixent sur les balises ou de nombreux supports comme les panneaux temporaires de chantier. Ils permettent de mettre en évidence la zone concernée et de renforcer la vigilance des usagers de la route.
  • Les lampes de chantier : elles apportent une source de lumière sur le chantier. Certains modèles se fixent sur les cônes de chantier, d'autres sont adaptées à une utilisation sur barrière de travaux.
  • Les triangles lumineux : ils sont utilisés pour renforcer la signalisation des panneaux temporaires. Ils permettent de signaler l'approche d'un chantier et prévenir d'un éventuel ralentissement.
  • Les feux tricolores de chantier : si le chantier se situe sur la voie publique et oblige la mise en place d'une circulation alternée, il est indispensable de baliser correctement les voies. Les feux de chantier tricolores sont fréquemment utilisés pour canaliser la circulation et empêcher le blocage total d'une route. Ils garantissent ainsi une circulation optimale même en période de travaux et limitent les manœuvres dangereuses.
  • A noter :
    La signalisation lumineuse sur les chantiers passe aussi par la signalisation des véhicules d'intervention et engins de chantier. Il peut s'agir de la pose de rampes lumineuse, de feux tournants ou encore de projecteurs pour véhicule.

    chantier fixe avec alternance et feux de chantier

À noter :

La réglementation stipule que la pose des signaux doit se faire dans l'ordre où l'usager les rencontres :
signalisation d'approche > signalisation de position > signalisation de fin de prescription.

Pour les alternats, la pose doit être établie dans un ordre précis :
pose de la signalisation d'approche > pose de l'alternat > pose de la signalisation de position.

Enfin, pour rappel, la signalisation doit être retirée ou masquée dès qu'elle n'a plus d'utilité, et ce dans le sens inverse de la pose des signaux.
Ces produits peuvent vous intéresser
Ces articles peuvent vous intéresser
Posez votre question

Vous n'avez pas trouvé de réponse à votre recherche ? Vous souhaitez plus d'informations ou faire un commentaire sur cet article ? N'hésitez-pas, notre équipe est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Nom *
Prénom *
E-mail *
Votre question *
   * Information obligatoire
Vos données personnelles sont destinées uniquement à la société Virages pour la prise en compte de votre demande. Selon la loi Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression de vos données en nous écrivant à info@virages.com.