Accueil blog AccueilNormes et réglementations › Le balisage des véhicules d'intervention et de travaux

Le balisage des véhicules d'intervention et de travaux

Date du post 10/02/2017
Auteur du post Posté par D. David
Commentaires du post 2 commentaires

Tous les véhicules d'intervention, de travaux et de service qui interviennent sur la voie publique doivent faire l'objet d'une signalisation adaptée et réglementaire, selon l'instruction interministérielle sur la signalisation routière (livre I, huitième partie).

Ces véhicules peuvent constituer un danger pour les usagers de la route et doivent protéger les travailleurs intervenant sur les chantiers.

Signalisation lumineuse de véhicule

Les véhicules concernés par cette réglementation sont :

  • les véhicules d'intervention et de travaux, à l'arrêt ou en progression lente sur une chaussée ouverte à la circulation publique ou sur une bande d'arrêt d'urgence,

  • les véhicules légers banalisés, non affectés à des missions d'intervention, de travaux ou de signalisation, mais qui peuvent être amenés, par néccessité de service, à s'arrêter en cas d'urgence sur la bande d'arrêt d'urgence ou à pénétrer dans une zone de travaux.

  • Il est recommandé que ce type de véhicule soit peint en orange ou dans une couleur claire.

    La signalisation lumineuse pour les véhicules

    Signalisation lumineuse de véhicule

    Selon l'arrêté du 16 novembre 1998, les véhicules doivent être équipés :

  • d'au moins un feu spécial : feu tournant (gyrophare), feu à décharge ou feu clignotant,

  • d'un panneau lumineux AK5 doté de 3 feux de balisage et d'alerte type R2 synchronisés, visible de l'avant et de l'arrière du véhicule.

  • Pour les véhicules légers, la dimension du panneau AK5 est normalement de 500 mm ou 700 mm de côté.

    Pour les autres véhicules (y compris les fourgons), la dimension du panneau AK5 est normalement de 700 mm ou 1000 mm de côté.

    Les feux spéciaux installés sur les véhicules doivent être de couleur orange. Ils sont réservés :

  • aux situations d'urgence,
  • lors de l'accès ou de la sortie d'une zone de travaux,
  • en cas d'utilisation de la bande d'arrêt d'urgence.
  • Pour les engins de déneigement, l'arrêté du 30 octobre 1987 précise que les dispositifs lumineux spéciaux placés sur la partie supérieure des véhicules doivent être des feux émettant une lumière bleue à faisceaux stationnaires clignotants.

    Barre de signalisation lumineuse

    Les véhicules d'intervention ou de travaux peuvent être équipés de panneaux à messages variables à condition que le message soit lumineux et qu'il représente soit :

  • un panneau de danger ou un panneau de prescription,
  • un texte de couleur jaune,
  • des chevrons jaunes fixes, clignotants ou défilants,
  • une flèche horizontale clignotante,
  • une rampe à défilement,
  • une flèche de rabattement.
  • Signalisation adhésive de véhicule

    Les bandes de signalisation adhésives

    Selon l'arrêté du 7 avril 2006 modifiant l'arrêté du 20 janvier 1987, tous les véhicules doivent être équipés :

  • sur chaque côté, d'une bande de signalisation horizontale rouge et blanche d'une surface totale au moins égale à 0,16 m²,

  • Les hachures de la bande adhésive sont toujours orientées vers l'arrière du véhicule.

  • à l'avant, de 2 bandes de signalisation horizontales rouges et blanches d'une surface totale au moins égale à 0,16 m²,

  • Les hachures de la bande adhésive sont toujours orientées vers l'extérieur du véhicule, de part et d'autre de l'axe central.

  • à l'arrière, de 2 bandes de signalisation verticales rouges et blanches et de 2 bandes de signalisation horizontales rouges et blanches d'une surface au moins égale à 0,32 m².
  • Adhésifs de signalisation de véhicules

    Les bandes adhésives doivent être rétroréfléchissantes.
    Le numéro d’homologation TPESC doit apparaitre sur chaque hachure blanche.

    Les bandes rétroréfléchissantes classe A (ou classe 1) sont visibles à 80 mètres (minimum réglementaire).
    Elle sont utilisées en milieu urbain et sur le réseau réseau routier où la vitesse est inférieure à 90 km/h.

    Les bandes rétroréfléchissantes classe B (ou classe 2) sont visibles à 250 mètres.
    Elles sont utilisées sur le réseau routier où la vitesse est supérieure ou égale à 90 km/h.

    Les équipements de protection individuelle

    Dans les véhicules, il est important de mettre à disposition des agents un minimum d'équipements et de matériels pour assurer leur protection :

  • une trousse de secours pour les soins de première urgence,
  • des casques de chantier, des casques anti-bruit,
  • des gants de travail,
  • des masques de protection respiratoire,
  • des combinaisons de protection...
  • Catégorie du post Normes et réglementations
    Partager   Twitter  Facebook  Google+  Linkedin  Email
    Vos commentaires
    Auteur du commentaire Christophe H. le 13/04/2017
    Bonjour,

    Merci pour votre article.
    J'ai une petite question est-ce que l'on peut remplacer un gyrophare classique par des leds flash ?

    Merci d'avance pour votre réponse.

    Bien cordialement.

    Christophe
    Répondre
    Auteur du commentaire Charles T. le 13/04/217
    Selon la réglementation, le feu doit être soit un feu tournant, soit un feu clignotant ou soit un feu à décharge, de couleur orange. Les feux à leds type flash ou stroboscopique peuvent être utilisés en complément de la signalisation réglementaire mais pas en remplacement.
    Laisser un commentaire
    Nom*
    Prénom*
    E-mail* (non publié sur le site)
    Commentaire*
       * Information obligatoire
    Bas  Notre boutique
    Boutique Virages