Accueil blog AccueilGuides et conseils › Comment sécuriser un passage pour piétons ?

Comment sécuriser un passage pour piétons ?

Date du post 03/05/2017
Auteur du post Posté par O. Ternois
Commentaires du post Laisser un commentaire

Les piétons représentent plus de 20% des victimes de la route dans l'Union européenne. Les passages pour piétons sont des zones ultra-sensibles où la sécurité doit être renforcée. Ils doivent être correctement signalés et leurs implantations nécessitent de respecter certaines règles.

Panneau de danger pour passage piétons

Le marquage au sol

Il est nécessaire de signaler par un marquage au sol les passages prévus à l'intention des piétons pour la traversée des chaussées, en vertu de l'article 219 du code de la route.

Les passages pour piétons sont délimités par des bandes rectangulaires blanches parallèles à l'axe de la chaussée, d'une longueur minimale de 2,50 mètres en ville et d'une longueur de 4 à 6 mètres en rase campagne ou dans les traverses de petites agglomérations.

La largeur de ces bandes est de 0,50 mètre et leur interdistance de 0,50 à 0,80 mètre.

Le marquage axial ou de délimitation de voies est à interrompre de part et d'autre des passages pour piétons à une distance de 0,50 mètre pour éviter la juxtaposition des marques, nuisible à leur lisibilité.

La coloration par produits additionnels des passages pour piétons et plus généralement à l'aide de couleurs est à proscrire.

Ce traitement peut diminuer de nuit le contraste entre les bandes blanches et la chaussée, donc la visibilité et l'identification du paysage. Il crée également une hierarchisation préjudiciable à l'efficacité des passages piétons "classiques" et au principe d'homogénéité de la signalisation réglementaire (circulaire N° 96-55 du 1er juillet 1996 relative à la signalisation des passages pour piétons).

Marquage au sol des passages piétons

Afin d'augmenter l'adhérence sur les surfaces peintes, il peut être judicieux d'utiliser des charges antidérapantes supplémentaires. Ce produit s'ajoute par simple action de saupoudrage au moment de l'application de la peinture.
Ces produits pourraient vous intéresser :

Cet article pourrait vous intéresser :

Les panneaux de signalisation

Pour signaler la présence d'un passage piéton, il est nécessaire d'implanter un panneau de danger triangulaire avec un listel rouge A13b. Ce panneau est situé en agglomération à une distance de 50 mètres du passage piéton et en rase campagne à une distance de 150 mètres.

Un panneau d'indication carré sur fond bleu C20a peut être ajouté devant le passage piéton. L'utilisation de ce panneau n'est cependant pas obligatoire. Le panneau C20a ne peut être implanté que si le marquage au sol a été réalisé.

Dans le cas d'un passage piéton surélevé, les panneaux A13b et C20a devront être complétés par un panonceau M9d.

Panneaux de signalisation pour passage piétons

La signalisation lumineuse

La signalisation lumineuse permet de renforcer la sécurité et d'attirer l'attention des usagers de la route, de jour comme de nuit, sur la présence de points dangereux.

Il est nécessaire de respecter les même règles que la signalisation verticale réglementaire, c'est à dire la présence d'un panneau de danger lumineux A13b à 150 m (en rase campagne) ou 50 m (en agglomération) et éventuellement un panneau d'indication lumineux C20a.

Cette signalisation lumineuse peut être réalisée avec :

  • des panneaux clignotants à leds,
  • des panneaux à affichage dynamique, simple ou double symbole,
  • des panneaux rétroéclairés,
  • Panneaux lumineux pour passage piétons

  • des panneaux de signalisation certifiés équipés au dessus de feux de balisage clignotants.
  • Signalisation lumineuse pour passage piétons

    Ces dispositifs lumineux peuvent être complétés par :

  • des détecteurs de mouvement pour déclencher la signalisation lumineuse à l'approche d'un véhicule,
  • des radars de vitesse pour déclencler la signalisation lumineuse lors d'une vitesse excessive d'un véhicule,
  • des horloges programmables pour déclencher la signalisation lumineuse à des heures fixes.
  • Ces produits pourraient vous intéresser :

    L'aménagement pour les personnes handicapées

    L'implantation d'un dispositif de sécurité est obligatoire pour alerter les personnes aveugles et malvoyantes de la présence d'un passage piéton.

    L'implantation de bandes d'éveil de vigilance est rendue obligatoire par l'arrêté du 15 janvier 2007.

    Les règles de base pour l'implantation de ces bandes sont les suivantes :

  • les bandes doivent être posées parallèlement à la bordure du trottoir,
  • les bandes doivent être positionnées à 500 mm du nez de la bordure de trottoir par rapport à la première ligne de plots,
  • on veillera que le marquage au sol sur la chaussée ne soit pas moins large que les bandes,
  • la pose des bandes pourra être arrêtée dès que le trottoir sera à une hauteur de 50 mm minimum par rapport au fil de l'eau (repère A).
  • Bandes podotactiles devant passage piétons

    Pour sécuriser le cheminement sur la voie publique, il est possible de compléter cette installation avec des potelets de voirie. Ils doivent mesurer au moins 1,20 m de hauteur avec un diamètre de 6 cm.

    Ces potelets doivent être facilement repérables par les personnes malvoyantes. Le pommeau doit présenter un contraste visuel important par rapport à la couleur du tube.

    Catégorie du post Guides et conseils
    Partager   Twitter  Facebook  Google+  Linkedin  Email
    Laisser un commentaire
    Nom*
    Prénom*
    E-mail* (non publié sur le site)
    Commentaire*
       * Information obligatoire
    Bas  Notre boutique
    Boutique Virages